jeudi 6 juin 2013

Le cas du Tie & Dye

Le Tie & Dye (ou Ombré hair) … Phénomène inexplicable… Dire si j’aime ou si je n’aime pas m’apparait difficile… Pourtant j’en suis l’heureuse (?) propriétaire depuis maintenant presque 1 an !

Je suis en effet passé de mon châtain que je foncais régulièrement à coup de colorations maison depuis l’âge de mes 16 ans, à un Ombré hair. Comment en suis-je arrivée là ? Hum, à vrai dire par hasard.
J’avais un Groupon (les joies de la vie parisienne) acheté 39€ pour un shampooing - coupe – couleur. Une fois au salon de coiffure en question (L’Appart’ de Zach – 2e arrondissement), j’expose au coiffeur en charge de ma tignasse mes envies, avec pour seule limite la facilité de coiffage (pas de fer à lisser tous les matins requis – trop impatiente et aimant trop mon lit pour devoir le quitter 20 minutes plus tôt). Et là, il me propose un Tie & Dye. Je connaissais déjà (blogeuses et magazines ayant succombés), mais je ne m’étais encore jamais imaginée avec "ça" sur ma tête. Il m’explique que oui, c’est bien pour moi (feignasse), parce que je n’aurais pas à me préoccuper de la repousse et donc des racines, que oui, avec mon châtain cela rendra très bien, et que oui, avec mes yeux bleus, cela sera magnifique. Rien que ça. 

 Grosse réflexion (1 minute en fait). Je me dis que c’est le moment ou jamais de tester. Alors je lui dis « oui, d’accord ». Par contre j’ajoute tout de suite après « mais il faut que cela reste naturel ! ». Oui parce que non, je n’avais pas envie de me retrouver avec un malabar bi-goût en guise de chevelure. Fini la mode des mèches brunes sur du blond à la Lorie. Il me répond de ne pas m’inquiéter. Bon. C’est parti donc. Ah oui, petite précision : spécificité du salon, pas de miroir lors de la coupe. Alors je vais devoir attendre la fin du brushing pour voir le résultat… Et là surprise, j’aime, il me l’avait fait très progressif et pas trop clair. Je me sens blonde malgré tout (je veux dire pas uniquement mentalement, mais aussi physiquement !). Mais j’aime bien. Pas non plus transcendant mais j’aime bien. Et puis pour la fin de l’été, why not. Avec mes cheveux ondulés, ça passe nickel. Je me prends pour Gisèle Bundchen.

Et puis vient le temps des pointes qui commencent à fourcher et qu’il faut couper (7 mois après). Oui mais voilà, si je coupe ces pointes, je perds les 4/5e de mon Tie & Dye. Oui mais voilà, je ne sais toujours pas si j’aime plus que bien ou pas, sur moi je veux dire. Et puis, tout bien réfléchi c’est le début de l’été (enfin hypothétique hein), je serais mieux en « blonde » qu’en brune foncée. Et il sera toujours temps de redevenir brune à la fin de l’été en coupant aux épaules.

Allez, c’était reparti, un Groupon plus tard, rendez-vous pris dans un salon du Marais. J’en sors ravi, encore plus blonde que la 1ere fois, et commençant plus haut. Serait-ce addictif ? J’aime vraiment. Dans le miroir. Parce que la 1ere fois que je me vois en photo (parce que oui parfois on essaie de me prendre en photo à la volée, et parfois, on y arrive !), je déteste. « C’est quoi ce Malabar Chocolat/Vanille sur ma tête ??? C’est mocheeeee !!!! » Et puis hop, je me revois dans la glace, et j’aimeeeeee.

Voilà donc un peu plus d’un mois que j’ai ce nouveau Ombré, et je n’ai toujours pas tranché. Je ne sais pas si cela me plaît ou pas. On verra bien en septembre ... si j’en fait un 3e !

Les "Parfaits"
1- Sincerely, Jules  2- Leighton Meester  3- Vanessa Paradis


Le "Malabar bi-goût" 
Ciara

Et pourquoi pas ça, à la rentrée ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives